Pour pouvoir visualiser son contenu vous avez besoin de Adobe Flash Player.

embarcadere - carte de visite embarcadere - nos propositions embarcadere - la passion de la mer embarcadere - Le tréport embarcadere - journal de bord de mars 2018 embarcadere - longue vue embarcadere - carmagnolle embarcadere - atlantic embrcadere - couteau du marin embarcadere - intérieur du magasin embarcadere - hermione embarcadere - boussoles embarcadere - bachis embarcadere -journal de bord jeanne baret embarcadere - asterix s'invite à bord embarcadere - tete de scaphandrier embarcadere - belle poule embarcadere - samuel de champlain embarcadere-carte ancienne embarcadere-filet de peche embarcadere - riva embarcadere - journal de bord d'avril embarcadere - sphere armillaire Journal de bord Juin  Journal de bord Journal de bord de Juillet 2018 Nouvelle page 26 FIGURE DE PROUE DE LA BAYONNAISE 

Nouvelle page 26

«L’ours des Flandres» ne sera pas à son aide à Versailles, le timide Jean Bart n’aime pas se faire voir dans les salons… Louis XIV le reçoit en audience matinale, déployant pour lui ses grandes manières à la fois majestueuses et familiaires, dont il avait le secret et qui subjuguait ses visiteurs. Jean Bart, né d’une famille de marins, militaires et corsaires, avait il des secrets ?... Oui, une connaissance extraordinaire du champ de bataille, un entente presque magique du métier de la mer et de ses finesses..La mer lui appartient, il est un marin sans pareil dans la mer du nord. Il prend une avance sur ses adversaires par une connaissance intuitive des courants, des profondeurs et de bancs. Quand les autres sondent encore, lui franchit les remous.Et puis, foncer dessus, «rentrer dedans» sans rien épargner, comme si tout était perdu. Combattre gonflé d’espérance, mais combattre désespéré. Aller à l’abordage, chaque fois comme si c’était la dernière fois. L’audace explique ses succès et il est impossible de flécher sa détermination.1691 80 navires hollandais détruits1692 16 navires marchands capturés 87 navires ennemis détruits etc etcSon plus grand fait d’arme est le combat du 29 juin 1694 !La famine fait des ravages en France : il faut importer de grandes quantités de blé par voie maritime. Fin mai 1694, il reçoit l’ordre de Versailles de se rendre en Norvège et de ramener à Dunkerque une flotte commerciale de 120 navires.Mais, sans attendre l’arrivée de Jean Bart, le convoi s’élance et les navires sont capturés par la flotte hollandaise… Se doutant d’une telle éventualité, Jean Bart choisit de naviguer le long des côtes.Le 29 juin, à 3h du matin, il arrive au large de l’île de Texel où il aperçoit une énorme quantité de voiles. Bien qu’en nette infériorité (7 navires et 302 canons contre 8 vaisseaux et 388 canons), il décide sans hésitation d’aller à l’abordage.. Le combat est bref et très violent,. En moins d’une heure les français se rendent maître de la flotte. Le vice amiral hollandais est grièvement blessé et ses hommes décident d’abandonner le combat.Jean Bart fait voile vers Dunkerque, ses navires sont abimés mais en état de naviguer.Il arrive le 3 juillet avec sa cargaison de blé , il est accueilli en héros.L’exploit suscite une véritable explosion de joie dans tout le royaume. Le 5 juillet ils sont reçus à Versailles et remettent au roi les pavillons des vaisseaux capturés. Jean Bart sera anobli le 29 juillet et son fils François Cornil est élevé au grade d’enseigne de vaisseau.

JOURNAL DE BORD D'AOUT 2018.Le 4 Août 1694, Louix XIV, qui a anobli Jean Bart quelques jours plus tôt, l'autorise à arborer sur ses armoiries la fleur de lys d'or.



le blog de L'Embarcadere

Accueil

Journal de bord

Suivant

Précédent

News

Le magasin